Compte rendu Colloque « la Ceinture et la Route, dix ans après. Les acquis et les opportunités »

Le Conseil Tunisien des Relations Internationales a organisé en partenariat avec l’Ambassade de Chine à Tunis le Mercredi 1er Novembre 2023, un Colloque intitulé :« LA CEINTURE ET LA ROUTE ,DIX ANS APRES. LES ACQUIS ET LES OPPORTUNITES ». Rassemblant des experts tunisiens et chinois et une soixantaine de participants, journalistes, diplomates, économistes et acteurs de la société civile ce Colloque avait pour objectif d’évaluer les résultats de l’initiative Chinoise dix ans après son lancement en 2013 et les perspectives qu’elle offre aujourd’hui à la Chine et aux pays en développement pour renforcer les échanges commerciaux et les  investissements et améliorer les infrastructures et connectivité entre les pays concernés et à l’intérieur même de ces pays.

Ce Colloque fait suite à la tenue à Pékin le 17 octobre 2023 du 3ème Forum au Sommet sur  « la Coopération internationale la Ceinture et la Route »  qui a réuni les Représentants de plus de 150 pays et de quelques 41  Organisations Internationales et a débouché sur des annonces importantes au sujet des projections de l’Initiative pour la période à venir.

Le programme du Colloque de Tunis a comporté :

une allocution d’ouverture du Président du Conseil Tunisien des Relations Internationales M. Khemaies Jhinaoui,  

une intervention de SE M. l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine en Tunisie M. Wan Li,

et la participation de deux experts chinois intervenant par vidéo-conférence en direct de Pékin :

-M. Ding Yifan ,Chercheur Principal au Centre de recherche sur le développement du conseil des affaires d’Etat de Chine et chercheur principal à l’institut de TAIHE, et

-M. Hu Bilinang, Professeur  d’économie et Doyen Exécutif de la faculté de la Ceinture et la Route de l’Université Normale  de Beijing.

Le deuxième panel a réuni les exposés des participants tunisiens :

-M.Salah Hannachi ,ancien Ambassadeur à Tokyo ,

-M. Adel Smaoui, ancien  Ambassadeur à Beijing et à Addis Abeba ,

-Professeur Karim Ben Kahla ,Professeur à ESCT ,

à Pékin le 17 octobre 2023 

M.Nabil Smida,chercheur au Centre d’études et de recherche sur la diplomatie,l’Administration publique ,Sciences-po Grenoble a assumé la modération de la séance .

L’Ambassadeur Moncef Baati  a dressé vers la fin des travaux la synthèse des travaux du Colloque ainsi que ses principales conclusions .

M.Khémaies Jhinaoui, Président du CTRI a souligné dans son allocution l’importance du Forum de Beijing ,le troisième en dix ans qui s’est tenu dit-il après des années marquées par les chocs globaux liés à la pandémie du Covid-19 et la guerre en Ukraine .Il a ajouté que son timing ,une semaine après les Assemblées d’automne du FMI et de la Banque Mondiale à Marrakech et alors qu’Israël poursuit ses agressions meurtrières contre la population civile à Gaza a conféré à la rencontre une dimension économique et géostratégique évidente et au pays hôte, la Chine une responsabilité particulière comme acteur majeur sur la scène internationale. Il a appelé la Chine qui jouit d’un leadership incontestable au sein du Sud Global à assumer un rôle plus important pour mettre fin à la guerre et œuvrer pour la reprise d’un processus de négociations devant aboutir à la création d’un État palestinien indépendant sur son territoire avec Jérusalem comme capitale .

De son côté SE L’Ambassadeur Wan Li a rappelé l’historique des relations tuniso-chinoises en énumérant les multiples projets d’infrastructures en Tunisie ainsi que les perspectives de coopération entre les deux pays dans le cadre de l’initiative « La Ceinture et la Route ».Tout en soulignant la disposition de son pays à renforcer ses relations avec la Tunisie dans tous les domaines dans une logique de partenariat gagnant -gagnant et en respectant les priorités de développement tunisiennes .Il a en outre dressé les principaux résultats du Forum de Beijing en soulignant que l’initiative «  La Ceinture et la Route » a gagné maintenant en maturité et entend consolider les acquis des dix dernières années tout en développant de nouveaux projets liés à l’économie verte ,les changements climatiques, la connectivité digitale et la construction d’infrastructures modernes et de haute qualité.

Les deux éminents professeurs intervenant par vidéo -conférence de Beijing ont présenté l’initiative « La Ceinture et la Route » ,ses objectifs et ses réalisations à travers les travaux du forum qui a eu lieu le 17 octobre 2023 à Beijing .

Le Professeur Ding Yifan, a présenté dans une excellente intervention la genèse de la Belt and Road Initiative (BRI) en remontant à la crise financière de 2008 et en soulignant que cette crise a démontré la nécessité d’un investissement massif dans les pays en développement pour relancer l’économie mondiale.

Il a ajouté que la BRI a largement contribué à la transformation de l’économie mondiale et de la globalisation. Elle a accéléré le processus d’apparition des pays émergents. Toutefois, il a estimé que les projets concurrents ne recèlent pas les éléments nécessaires à leur survie.

Le professeur Yifan considère qu’il est urgent de procéder aux réformes nécessaires concernant l’architecture financière internationale tout en favorisant la consolidation de monnaies alternatives (le Yuan, la crypto monnaie).

De l’avis du professeur Yifan, la BRI peut servir de levier pour faire avancer la cause de l’intégration maghrébine.

Il a attiré l’attention sur les conséquences de la crise économique actuelle et à la multiplication de foyers de tension géopolitique, ce qui risque d’ancrer dit -il une situation de stagflation et de dicter l’urgence d’initier un processus conduisant à trouver une solution à la guerre en Ukraine et en Palestine.

Ce que le professeur Yifan semble nous dire avec sagesse c’est que sans un système multilatéral solide et réformé, la multipolarité risque de constituer une source de fragmentation dangereuse pour le monde.

Le professeur Bilinang Hu a souligné de son côté l’importance des piliers qui constituent la base de cette initiative, ses réalisations et leur impact sur la Chine, les pays partenaires et le monde.

 

Du côté tunisien,

– L’ambassadeur Salah Hannachi a axé son intervention sur l’importance de la dimension émergente des « routes » et « corridors » dans les nouvelles relations internationales. Il a ajouté quatre facteurs à ceux présentés par le professeur Yifan pour présenter la genèse de cette initiative. Il s’agit de :

-La chute du mur de Berlin,

-La crise asiatique de 1998

-L’adhésion de la Chine à l’OMC

-Le développement important et rapide des transports (aérien, maritime, ferroviaire et maritime) et de la connectivité .Il s’est par ailleurs référé un des nœuds essentiels de cette route qui abouti au Moyen Orient. Il a qualifié la BRI de bien public international tout en soulignant l rôle essentiel que cette initiative peut jouer dans le développement de l’Afrique dont le problème essentiel reste le manque de connectivité.


– M. Adel Smaoui, en tant qu’ancien ambassadeur à Beijing et à Addis Abeba, a mis en relief l’importance de cette initiative pour notre continent. Il a développé une présentation en six points pour démontrer que l’Afrique est l’un des principaux bénéficiaires de cette initiative. Il s’agit de la géopolitique (possibilité de choisir ses partenaires), des processus de développement et d’industrialisation, de la connectivité et de la disponibilité d’un financement bon marché et la lutte contre la pauvreté ;

– Professeur Ben Kahla a souligné de son côté que la BRI a permis à la Chine de relever trois défis :

-la BRI est en train de permettre à la Chine de négocier sa mutation vers une société de consommation et de classe moyenne

-La BRI est une muraille moderne permettant à la Chine de se protéger dans un monde globalisé

-La BRI permet à la Chine de résister à la politique de découplage préconisé par les pays du G7. Il a par ailleurs souligné que la Chine passe du stade de l’usine du monde à celui de laboratoire du monde en se référant au nombre considérable de brevets déposés par les ressortissants chinois.Il a aussi émis trois propositions concrètes qui devraient aider la Tunisie à tirer un meilleur profit de cette initiative.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn